Maman

Faut-il laisser pleurer bébé ?

Bébé pleure. C’est la seule façon pour lui de s’exprimer. Oui mais ces pleurs sont-ils toujours un signe de détresse ou cherche t-il parfois à « profiter » du bon vouloir de ses parents ?

Savoir repérer les signes

Laisser pleurer un bébé revient parfois à ignorer ses besoins. Chaque façon de pleurer a une signification : j’ai faim, je suis mouillé, je suis fatigué, je veux mon biberon … Le plus difficile pour les jeunes parents est d’apprendre à les identifier. Si tous les besoins physiologiques de bébé sont comblés, les cris peuvent annoncer une douleur ou un mal être, notamment lorsque les dents font une poussée ou en cas de coliques. Un seul conseil : écouter et laisser vous guider par votre instinct !

Si l’enfant pleure dés qu’il se trouve dans son berceau ou son transat, demandez vous s’il ne cherche pas seulement un contact. Les bras d’une maman sont toujours une grande source de réconfort. Après avoir passé neuf mois dans votre ventre, bébé supporte mal les séparations. La solution consiste peut-être alors à le coucher sur un cale bébé pour qu’il se sente en sécurité.

Savoir « doser »

Dans certaines cultures africaines et indiennes, les femmes ne se séparent jamais de leur bébé. Une continuité subsiste après la naissance. Bébé est bercé dans une écharpe comme il le serait dans le ventre de sa mère.
Les câlins et les bisous sont indispensables au bien-être de bébé tout autant que les pleurs.

Chaque émotion permet de se construire et d’affronter les petits problèmes du quotidien. Ainsi, les pleurs du soir permettent souvent à bébé de se décharger de ses angoisses. Personnellement, je ne laisse pas pleurer ma petite fille toute seule dans son lit. Je la prends sur mes genoux sans la bercer. Je la rassure en lui souriant tout simplement sans chercher à tout prix à la calmer.

Ce qu’en pensent les spécialistes…

De nombreux pédiatres préconisent de ne pas laisser pleurer bébé pour qu’il prenne confiance en lui et devienne un adulte « bien dans sa peau ». Pourtant, des recherches récentes ont démontré que laisser pleurer quelques minutes n’avait pas d’incidence sur le comportement futur. La méthode des « pleurs contrôlés » par exemple apprend progressivement à bébé à faire ses nuits et évite un stress évident aux parents !

Vous aimerez peut-être aussi.....

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *