Beauté

La liseuse qui me suit partout

Coucou, j’espère que tu vas bien! Aujourd’hui je te retrouve pour te parler liseuse.

Parce que la saison du plaid au coin du feu, du chocolat chaud a déjà bien commencé (dixit la fille qui pèle la neige depuis mardi), je me suis dit qu’il était temps de te parler de cet objet qui a depuis quelques temps fait sa place dans ma vie.

Depuis quelques mois, je bataille avec moi-même pour arrêter d’accumuler des kg de livre sur les étagères de ma bibliothèque. Faut dire qu’entre la lecture et moi c’est une grande histoire d’amour. Gamine, avec ma sœur, on lisait à la lampe torche sous nos couvertures pour masquer les rayons trop fort qui auraient pu nous trahir, se voir sous la porte de notre chambre. Tout y passait, les séries du type club des 5, ou encore la collection verte et rose que lisait déjà nos parents…. certains livres je les ai lu et relu un nombre incalculable de fois. Bien sûr très régulièrement on se faisait prendre la main dans le sac pour ne pas dire à chaque fois (un vrai comble quant on y pense!)

En réalité se qui posait problème c’est l’impact de la lecture à la lampe torche sur nos yeux, parce que pour ne pas se faire choper bien évidement on ne prenait pas des lampes d’une performance sans égale, l’appli lampe torche est plus performante c’est certifié, parole d’expert! Désosser le chenille lumineuse de la petite dernière pour récupérer la lampe à l’intérieur ne nous fesait pas peur, et question luminosité c’est vrai qu’on a déjà fait mieux!

Enfin bref, tout ça pour expliquer que bien sûr depuis je porte des lunettes, on se rassure se n’est pas à cause de ça, mais surtout mon goût pour la lecture ne m’a pas quitté. J’en ai dévalisé des bibliothèques, des CDI et autres médiathèques! Et puis qu’en j’ai commencé à travailler, j’ai aussi commencé à les acheter. De toutes sortes, romans, développement personnel, biographies, apprentissages… Je suis quelqu’un de très curieux de nature, tout m’intéresse du coup difficile pour moi de cibler une seule catégorie. Et depuis plus de dix ans, j’accumule des étagères entières de livre.

Sauf qu’entre temps, le mouvement minimalisme, ou tout du moins ma démarche, mes réflexions me poussent à consommer différemment, à ne garder que les choses donc je me sers régulièrement et pas à garder pour accumuler. Parce que oui, l’autre chose qu’il faut savoir c’est que en dehors des livres de développement personnel qu’il peut m’arriver de rouvrir pour y chercher une info, répondre à une interrogation, je ne relis jamais un livre. Pourquoi comment je ne sais pas. Ai-je trop relu dans ma jeunesse? Aucune idée. Mais le fait est que après lecture, les romans atterrissent sur une étagère pour ne plus jamais être ouvert. Question place on a déjà fait mieux, tout comme pour simplifier cette tâche qu’est le ménage et comme c’est moi qui m’y colle et bien…. j’ai un intérret tout particulier à ce que ça aille vite!

Tout ça pour en venir au sujet de cet article à savoir l’arrivée de la liseuse dans ma vie. Au départ plutôt rétissante, parce que les pages et le rapport étrange avec le fait d’avoir un livre entre les mains, fesait que je doutais un peu. J’étais déjà plus que convaincu du gain de place et surtout du fait de pourvoir acheter en ligne la suite d’une saga que l’on est en train de lire. Quant on est à fond et qu’on a pas anticipé d’acheter la suite ou mieux encore qu’elle est out of stock, victime de son succès. Quel plaisir de pouvoir enchainer sans stress et surtout sans avoir à sortir de chez soi! Les seuls livres qui font encore exception sont les livres consacrés au développement personnel, parce que ceux là j’aime les surlignés en réel, les annotés. Mais je garde espoir qu’un jour prochain eux aussi ne passent plus par le papier.

J’ai choisi comme modèle, la liseuse TEA Touch Lux 3 vendu chez Cultura.Pour plus de précision c’est ici, parce que sûr ce coup les détails techniques et moi ça fait deux ;)!

‘tea, Touch Lux 3

Je fais quoi de mon « stock » ? Les livres que j’ai chez moi j’ai vraiment eu du mal à envisager de m’en séparer, comme vous l’avez compris j’ai un lien fort avec eux, ils m’ont fait voyager, pleurer, rire, m’énerver. Ca m’a pris du temps mais je me suis enfin résolu à vider mes étagères, parce que je me suis rendu compte que bien plus important que le fait qu’ils m’aient fait vivre tant d’émotions, ils peuvent faire vibrer d’autres lecteurs, d’autres amoureux des lignes et des pages. Et en les triant j’avais presque envie de leur laisser un petit mots, comme un « Bonne lecture, j’espère qu’il te fera rire autant que moi » ou « l’héroïne va t’énerver mais tu ne pourras pas t’empêcher d’aller au bout » ou encore « Alors l’assassin tu ne l’avais pas vu venir, avoue ». Comme un passage de flambeau!

Vous aimerez peut-être aussi.....

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *